San Francisco suite...Les formalités sont vite expédiées, les bagages étaient arrivés à bon port eux aussi. Sur internet, j'avais trouvé que le moyen de transport le plus économique et le plus rapide était de prendre le BART. Toutes les explications claires et précises étaient fournies. Le BART est un peu comme le RER, il dessert toutes les agglomérations situées autour de la baie. Et ça s'est déroulé exactement comme décrit. Nous avons trouvé la station du BART au 3ème étage, cela nous a coûté 5.30 dollars par personne comme prévu et quelques minutes plus tard nous descendions à la station de Market St près de Powell St où se trouve notre hôtel. A l'intersection de Powell St et de Market St se trouve la plateforme qui permet au Cable Car de faire demi-tour. C’est un plateau circulaire et lorsque le Cable Car se trouve dessus, les employés le font pivoter à la force des bras et des jambes. Nous arrivons justement à cet instant et profitons du spectacle.
11 juin : San Francisco
I l fait beau et chaud. Nous avons deux valises, les casques et les blousons de cuir. Je suis très vite en sueur. Heureusement que notre hôtel n'est pas très loin, environ 300 mètres. Je l'ai déjà vu grâce à Google Street View, je guette son enseigne et l'aperçoit rapidement. Le check-in est vite fait et nous allons déposer nos affaires dans la chambre, prendre une douche et nous habiller plus légèrement. Nous partons à la découverte du quartier : Union Square, China Town et quelques magasins.
Vers 19:00 nous regagnons l'hôtel car la fraîcheur tombe très vite et nous allons prendre "une petite laine". Nous rencontrons devant la porte d'autres français. En fait ils sont nombreux, un car de 50 personnes qui viennent de faire le tour de l'Ouest. On discute un moment, la personne est contente de son voyage mais un peu déçu quand même car ils n'ont pas eu beaucoup de temps sur chaque site et tout allait trop vite. Nous ne cherchons pas longtemps où aller dîner. En face de l'hôtel se trouve un "bar-restaurant". Nous prenons quelques trucs qui en fin de compte seront assez bons. Puis nous allons nous coucher pour nous remettre de cette longue journée. La nuit à San Francisco est assez bruyante, plusieurs fois je suis réveillé par les sirènes des voitures de polices ou d'ambulances.
Debut