6 août : Idaho Falls (ID) - Big Sky (MT)
Peu après nous pénétrons dans Jackson, tout de suite nous sommes dans l'ambiance western d'une part à cause du style des bâtiments mais surtout parce que nous devont patienter en roulant dans une file de voitures derrière une diligence rouge qui promène des touristes à travers la ville. Nous trouvons de la place pour garer nos motos et le Pontiac le long du parc dont les entrées sont surmontées d'une arche en bois de cerf comme à Afton. C'est ce parc que l'on voit sur beaucoup de photos de Jackson. Nous partons en ordre dispersé visiter la ville. La ville est sympa mais très touristique. Il y a beaucoup de boutiques et de saloons. Dans une bijouterie je me laisse tenté par une bague en argent, un "Hopi ring". Malheureusement nous ne disposons pas de beaucoup de temps et il y a trop de choses à voir. Il faudrait disposer d'une journée complète à consacrer à Jackson. Nous devons patienter quelques temps avant que tout le groupe soit réunis près des motos.
Après une photo souvenir devant le panneau du Parc du Grand Teton, nous faisons un léger détour pour aller voir Jackson Lake Dam. Le lac a l'air immense ! En arrière plan, les Tetons se reflètent dans l'eau. Un paysage de carte postale. Sur la route nous croisons de nombreux bikers que nous saluons. Nous ravitaillons nos "montures" en essence et en profitons pour regarder une exposition d'objets amerindiens. Certains en profite pour se reposer. La fatigue se faisant sentir de plus en plus chaque jour. Et nous voilà dans le Parc de Yellowstone. Puis un nouvel arrêt sur les bords de Lewis Lake. Celui ci semble beaucoup plus petit que celui de Jackson. Il ressemble plus à nos lacs d'Auvergne. Et on reprend la route. Aujourd'hui, nous ne faisons que des sauts de puce entre chaque arrêt. Une dizaine de miles plus tard, Indy se gare sur un parking. près d'une cabane de rangers. Nous en faisons de même et nous le suivons à pied.
Des sentiers amménagés en planches circulent au milieu de nombreux petits geysers. Ca bouillonne, ça glou-gloute, ça splash, ça fume, ça sent le soufre et l'oeuf pourri. Devant s'étend un lac immense, mais en y regardant bien je ne vois pas la rive d'en face. Des petits geysers pointent à la surface de l'eau. Nous arpentons les passerelles de bois. Il y a là des petits bassins avec des couleurs fantastiques. On s'en met plein les yeux et ... les narines. De retour à la moto, je regarde la documentation du parc et je m'aperçois que ce que je prends pour un grand lac n'est qu'une petite partie d'un lac beaucoup plus grand : le Yellowstone Lake. La partie où nous somme s'appelle le Thumb, peut-être parce que le lac de Yellowstone a la forme d'une main à 3 doigts.
8:00 - Comme chaque jour nous sommes au rendez-vous après un solide breakfast. Encore une grosse journée au programme, 270 miles et beaucoup de visites de prévues : Jackson Hole et une partie de Yellowstone. Il me tarde d'être à Yellowstone. Depuis que j'en entend parler et après avoir vu pas mal de documentaires à son sujet je suis impatient de voir tout cela de mes propres yeux. Nous reprenons la même route que la veille. Elle est bordée d'immenses champs de céréales qui s'étendent à perte de vue. Nous longeons la Snake River qui brille sous le soleil. Hier nous l'avons longé longuement mais avec cette course effrénée contre la pluie, nous n'avons pas eu le temps de l'apprécier. Des bikers en route pour Sturgis se joignent à notre groupe. Cette semaine à lieu dans cette ville le plus grand rassemblement de motards des Etats-Unis. Ils doivent penser que nous sommes en route nous aussi pour y participer. Cela fait plusieurs fois que nous en croisons ou en suivons au gré de notre circuit. Mais plus nous nous rapprochons, plus ils sont nombreux. Comme nous prenons notre temps, ils doivent trouver que l'on ne roule pas assez vite et nous abandonnent au bout de quelques miles. Nous quittons la highway 26 pour la Pine Creek Road (la 31) que nous suivons jusqu'a Victor. Devant nous se dresse un massif montagneux. La route se faufile à l'intérieur et grimpe allègrementt. L'air devient frais très rapidement. La route est magnifique. Nous arrivons à un col, Teton Pass, à 8430 feet (2570m). De là le spectacle est grandiose légèrement gaché par une lègère brume qui estompe le décor. Indy qui roule en tête ne s'arrête pas, dommage j'aurais bien voulu prendre le temps de faire quelques photos. Mon épouse en prend 2 ou 3 à la volée, comme sont prises la majorité des photos de nos voyages.
Nous roulons une quinzaine de minutes lorsque nous apercevons un panneau qui indique "Old Faithful". Nous en prenons la direction et arrivons sur un immense parking. Il y a un monde fou. Nous voyons plein de gens rassembler un peu plus loin. Indy nous dit de nous dépêcher car si les gens sont déjà en place c'est que le geyser ne va pas tarder à cracher. Juste à côté de ma moto il y en a 2 dont une avec un sac à dos sur lequel un corbeau est perché. Ce dernier picore dans le sac mal fermé qui laisse apparaître un sac de gâteaux. Nous traversons rapidemment le parking et nous nous mêlons à la foule. Nous trouvons de la place sur les bancs disposés pour le public. L'attente n'est pas longue car moins de 5 minutes plus tard, les premières fumerolles apparaissent, puis les jets de vapeurs vont crescendos jusqu'à atteindre leurs paroxisme. Enfin ils décroissent et se transforment à nouveaux en quelques fumerolles. Les gens commencent à se disperser et nous faisons comme eux. C'était très chouette, mais je suis un peu déçu. Je m'attendais à quelque chose de plus spectaculaire. C'est le défaut des lectures et autres récits, on fini par croire à des choses merveilleuses et lorsqu'on les voit, elles le sont bien mais on voudrait encore plus.
Etape précédenteOn quitte le parking avec difficulté car de nombreuses voitures font comme nous et ça bouchonne rapidement. Encore une fois le trajet est court. Indy prend un chemin à droite et se gare. On pose les motos et il nous dit : - Nous somme à Grand Prismatic Spring, allez faire un tour, je vous attends ici! Là aussi, les sentiers sont matérialisés par des passerelles. Un panneau explique que l'eau est très chaude et qu'il ne faut pas marcher dedans donc il faut rester sur les passages aménagés. Les bassins sont beaucoup plus grand qu'à Thumb Basin, il y a beaucoup de vapeur et nous avons parfois du mal à distinguer quelque chose. Il faut attendre que le vent la disperse pour qu'il nous dévoile ce qu'elle nous cachait. Il y a des teintes magnifiques, le ciel se reflète dans l'eau. C'est superbe ! Malheureusement les photos ne rendent pas ce que l'on voit, je m'en aperçoit en contrôlant mes prises de vues. Je reprend des photos mais il n'y a rien à y faire, elles sont ternes par rapport à la réalité. Parfois le vent rabat la vapeur dans notre direction, cela nous prend à la gorge mais en revanche ça débouche le nez ... Sur les collines d'en face qui surplombent, on ne voit que des troncs calcinés, vestiges du gigantesque incendie de 1988. Nous en avons vu des traces le long de notre parcour, mais ici c'est vraiment impressionnant.
Il nous reste pas mal de route à faire d'ici la fin de l'étape, donc nous reprenons la route. Mais un rassemblement qui provoque un ralentissement nous fait comprendre qu'il y a quelque chose à voir. En effet dans le terrain entre la route et la berge de la Madison River, quelques biches et leurs petits sont en train de paître tranquillement. Nous arrivons à West Yellowstone, à la sortie du parc où nous nous arrêtons pour faire le plein. Les derniers rayons de soleil illumine les facades de bois. Nous prenons la Galatin Road en direction du nord. Il commence à faire frais car le soleil est caché puisque nous roulons au milieu de la forêt. Nous accélèrons l'allure car nous sommes vraiment en retard La route est magnifique , nous suivons une rivière dont les eaux tumultueuses bouillonnent en frappant les rochers. Sur notre droite, un peu en hauteur, dans une partie dégagé, se trouve plusieurs petits "chalets" en bois. Un panneau indique que ce sont des "cabins" à louer. Je note mentalement le nom du ranch dont elles font partie, me disant qu'il doit être très agréable de faire un séjour ici. Malheureusement j'oublie dans les quelques minutes qui suivent le nom du ranch... Il fait de plus en plus frais à mesure que le jour décline et que nous grimpons en altitude. J'ai froid et je pense très fort à mon blouson en cuir qui se trouve dans le Pontiac, quelques centaines de mètres en avant. Je me dit que l'on va bientôt arriver et que je peux bien attendre encore un peu. On fini par arriver à Big Sky, mais c'était plus loin que je le pensais et je suis frigorifié... Nous sommes à l'hôtel Whitewater Inn qui se trouve sur la Galatin Rd, il n'y a rien aux alentours pour dîner. Nous devons revenir sur nos pas pour aller dans un resto devant lequel nous venons de passer.
Début Etape suivante
Tout le monde va d'abord se rafraichir et se changer. Lorsque l'on se retrouve à 20:30 devant l'hôtel, la nuit est pratiquement tombé et il fait froid. Le restaurant style western est bondé. On nous demande de patienter une demi-heure avant de passer à table. On en profite pour prendre une bière au bar. Il y a de la country en musique de "fond" et un écran géant à gauche du comptoir ou se déroule un match de foot américain. Ceux qui suivent ce match hurlent à chaques actions. Dans la salle tout le monde s'interpelle de table en table. Il regne un brouhaha indescriptible. Une super ambiance ... Une grande table se libère enfin et dès qu'elle est débarassée, on nous fait signe que c'est pour nous. Je choisis des ribs accompagnées de country potatoes. Ca ce mange ... Il est vrai que j'ai très faim ! La journée a été très longue avec beaucoup d'arrêts, de kilomètres, de marche, de chaleur, de froid. C'était une journée intense et Indy nous prévient que demain sera pareil, sinon pire. Mais il n'arrive pas à nous casser le moral. On est tous super content d'être là et d'avoir vu tant de choses. Vers minuit, nous rentrons à l'hôtel pour aller enfin se coucher.